Remporter un marché public, les secrets pour y arriver

Remporter un marché public, les secrets pour y arriver

4 avril 2019 0 Par Makrem

Chaque année, le gouvernement dépense des milliards d’euros pour des milliers de contrats avec le secteur privé, allant d’entreprises mondiales à des commerçants indépendants. Mais comment une entreprise privée peut-elle décrocher un contrat et quelles sont les précautions prises par le gouvernement pour protéger l’argent des contribuables ? Cela représente environ le tiers des dépenses totales du gouvernement. Il existe une vaste gamme d’accords commerciaux, tels que l’achat de médicaments pour les centres hospitaliers, l’achat de porte-avions pour le ministère de la défense ou la fourniture de services de restauration et de nettoyage.

Trouver des offres de marché public

Pour les petites entreprises, le point de départ est souvent le site web de recherche de contrats. C’est là que les entreprises privées peuvent rechercher des opportunités de remporter des marchés publics nationaux et locaux.

Les demandes nécessitent généralement une offre écrite, qui est ensuite “notée” par le ministère ou l’organisme gouvernemental. Une fois les candidatures rédigées, les soumissionnaires seront normalement interrogés par un groupe d’experts du domaine concerné. La notation est souvent effectuée sur différentes parties du contrat qui a de l’expérience dans la passation de marchés. Alors, pour mettre les chances de votre côté, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui pourra vous accompagner dans la création de votre document tel le mémoire technique.

Quels sont les points à mettre en évidence dans votre mémoire technique ?

Lorsque vous rédigez le document qui vous permettra d’obtenir un marché public, pensez à mettre en avant la qualité du produit que vous souhaitez offrir de même que le prix auprès de différents fonctionnaires soumissionnaires du marché. Les critères de notation se veulent un moyen plus juste de choisir les fournisseurs. Cela signifie que les fonctionnaires ne peuvent pas simplement choisir leur offre préférée après les avoir lus tous.

Dans le cas de très gros contrats, il est plus probable qu’un ministre, plutôt que les fonctionnaires, ait le dernier mot. Il craint que les contrats publics ne soient trop souvent attribués à des soumissionnaires moins attractifs.

Les faibles enchères peuvent sembler attrayantes pour les responsables des achats car ils savent qu’ils seront jugés pour leur rapport qualité-prix. Toutefois, pensez à mettre en exergue d’autres opportunités que votre société pourra offrir par rapport aux autres concurrents. Si vous surestimez les coûts lors de l’évaluation, vous risquerez de comprimer vos bénéfices en tant qu’entrepreneur. Sachez également que si le soumissionnaire arrive à se tromper, il risque de soustraire leur meilleur personnel au contrat et le contribuable obtient une prestation inférieure à la norme. Il est clair que le manque de concentration sur la solidité financière des entreprises au cours du processus d’appel d’offres. Il pense que bien que les fonctionnaires examinent les antécédents d’une entreprise en matière de livraison, il convient de se poser davantage de questions sur le niveau de solidité financière de l’entreprise avant de passer un contrat.

Voilà quelques points souvent omis lorsqu’il s’agit de passation de marché public. Alors, pensez à en tenir en compte lorsque vous allez soumissionner à un marché proposé par le gouvernement ou tout organisme.