Ecologie : qu’est-ce que le greenwashing ?

Ecologie : qu’est-ce que le greenwashing ?

13 mai 2020 0 Par Aymen

Le greenwashing est une pratique commerciale utilisée dans le monde par plusieurs entreprises. Elle consiste pour ces dernières à utiliser des canaux publicitaires pour couvrir leur responsabilité dans la dégradation écologique. En effet, puisque de nombreux sommets internationaux soulignent l’urgence écologique, plusieurs sociétés préfèrent de cette façon « verdir » leur image au lieu d’être véritablement des acteurs de protection de l’écologie. Dans cet article, nous découvrirons en détail ce que c’est que le greenwashing, comment l’identifier, mais aussi comment l’éviter.

Le greenwashing, de quoi s’agit-il exactement ?

Appelé en français blanchiment écologique, le greenwashing est une technique commerciale qui consiste à utiliser des arguments écologiques trompeurs pour vendre un produit. C’est donc un vocable né de l’écosystème marketing, mais qui, de nos jours, embrasse tous les domaines de la société. Nous sommes plusieurs fois victimes du greenwashing sans le savoir. Sur le plan commercial, l’éco-blanchiment amène certaines sociétés à vanter les mérites écologiques d’un produit ou d’un service qui en réalité ne l’est pas.

D’autres utilisent ce « label vert » pour pouvoir se lancer dans la course aux appels d’offres lancés par l’État. Ainsi, beaucoup d’entreprises s’érigent comme de véritables acteurs de la transition énergétique afin de mieux vendre, mais la réalité est toute autre. Ils se cachent derrière cette pratique et montrent à travers des publicités mensongères que leur produit est respectueux de l’environnement que celui de la concurrence.

Comment identifier le greenwashing ?

Le greenwashing est une pratique évidente qui coure les rues. Des plus petites enseignes aux plus grandes, chacun joue le jeu comme bon lui semble au triste malheur du consommateur. Alors, comment identifier une entreprise qui fait de l’éco-blanchiment ? Chez certaines entreprises, la pratique du greenwashing est si flagrante que vous pouvez la détecter facilement.

Par contre, d’autres enseignes utilisent des techniques assez complexes afin de cacher le côté nuisant de leurs produits sur l’environnement. Pour cela, elles utilisent le plus souvent la couleur verte afin d’endormir les consommateurs sur les potentiels dangers sur l’environnement. Tout sur le produit est en vert. Du produit même, en passant par l’étiquette jusqu’à l’emballage, tout fait référence à la nature, à l’écologie.

Cependant, acheter un produit portant un nom vert et une étiquette verte dans un emballage vert ne signifie pas qu’il est écologique. On peut s’en rendre compte en pharmacie où plusieurs produits jugés écologiques se trouvent sur l’étagère du pharmacien alors qu’ils ne le sont pas. C’est triste, mais chacun doit faire face à cette réalité et faire preuve de prudence dans le choix des produits qu’on lui présente comme écologiques.

Comment éviter cette pratique malsaine ?

Éviter le greenwashing, c’est d’abord éviter d’acheter des produits non labellisés, ou du moins, des produits dont les labels manquent de fiabilité. Lorsque vous achetez un produit avec un label de qualité approuvée, vous êtes sûr que vous n’êtes pas arnaqué. Ainsi, porter votre choix sur des produits « éco-labélisés » est bien une manière de vous assurer qu’ils sont vraiment écologiques. En réalité, le fait qu’on vous propose un produit sur lequel vous pouvez lire les mots « naturel », « écologique » n’en en rien une certification que le produit est respectueux de l’environnement. C’est là une tactique de greewashing qui malheureusement marche bien sur les non-connaisseurs. Désormais, ne vous faites plus avoir !