Prix diagnostic immobilier : attention aux fausses bonnes affaires

Prix diagnostic immobilier : attention aux fausses bonnes affaires

20 octobre 2021 0 Par Povoski

Avant de louer, acheter ou vendre, il est indispensable d’effectuer un diagnostic immobilier. En effet, que vous soyez sur le point d’acheter, de vendre ou de louer un bien immobilier (appartement ou maison), la réalisation de son diagnostic immobilier est une étape indispensable. Les diagnostics immobiliers sont-ils obligatoires ? A quoi servent-ils ? Comment éviter les fausses bonnes affaires ?

Le diagnostic immobilier : qu’est-ce que c’est ?

Lors de la mise en vente ou en location d’un bien, il est impératif de faire un diagnostic immobilier de ce bien. Cela consiste à faire passer un diagnostic technique à votre maison ou appartement, qui sera évalué selon ces critères préétablis :

– La performance énergétique grâce au diagnostic dpe

– Le risque d’exposition au plomb dans les peintures (diagnostic plomb)

– La présence d’amiante ou absence d’amiante (diagnostic amiante)

– L’état de l’installation électrique si elle a plus de 15 ans en faisant un diagnostic électrique

– L’état de l’installation au gaz si elle a plus de 15 ans (en vérifiant l’installation de gaz)

– L’état des risques naturels et technologiques.

Tous ces points concernent les locataires. Mais si vous comptez vendre votre bien immobilier, ou si vous êtes un futur acquéreur, le diagnostic doit évaluer en plus la présence de termites grâce à un diagnostic termites et l’état de l’installation d’assainissement non collectif pour les maisons individuelles (diagnostic assainissement). Il est bon de noter que le mesurage loi carrez (mesure de la superficie privative) est une information obligatoire si vous souhaitez vendre un bien en copropriété même s’il ne fait pas partie des diagnostics techniques. Ces diagnostics obligatoires ont pour but de révéler les vices cachés d’un bien immobilier, garantir la sécurité et éviter au futur acquéreur de faire des travaux très couteux.

Quel est le juste prix d’un diagnostic immobilier et quels sont les pièges à éviter ?

Un diagnostic de performance énergétique (DPE) coûte en moyenne entre 100 et 250 € pour un logement (le prix varie selon le nombre de pièces et la superficie du bien à diagnostiquer). Réaliser un diagnostic gratuit est possible, mais il n’aura qu’une valeur informative et ne sera pas reconnu légalement. Pourquoi ? Parce que le DPE doit être réalisé par un diagnostiqueur immobilier indépendant, certifié par la norme NF EN ISO/CEI 17024.

Il existe une multitude de diagnostiqueurs immobiliers sur le marché. Il faut donc en profiter pour ne pas payer trop cher. C’est le propriétaire vendeur ou bailleur qui doit prendre en charge le paiement du DPE.

Pour éviter les fausses bonnes affaires, il faut bien choisir son diagnostiqueur. Comment ? Suivez-nous et vous éviterez bien des pièges.

Avant même de faire réaliser un diagnostic immobilier, le vendeur doit demander au diagnostiquer de lui fournir une attestation sur l’honneur dans laquelle il garantit 3 choses. Le diagnostiqueur a en fait l’obligation de fournir au vendeur ce document qui garantit dans un premier temps qu’il dispose des compétences requises pour les diagnostics à établir ; puis qu’il a souscrit une assurance responsabilité civile professionnelle ; et enfin qu’il n’entretient aucun lien de nature à porter atteinte à son impartialité et à son indépendance.

La certification : Tout opérateur de diagnostics immobiliers doit pouvoir justifier de l’obtention d’une certification pour pouvoir réaliser chacun des 6 diagnostics techniques immobiliers suivants : le diagnostic amiante, le constat de risque d’exposition au plomb, le diagnostic termites, le diagnostic de performance énergétique, l’état des installations intérieures de gaz et l’état des installations intérieures électriques.

Il faudra se méfier des prestations trop courtes. Un diagnostic bien fait a besoin d’un minimum de temps surtout si le bien n’est pas petit.