Étude : Une abdominoplastie peut être subie par les patients obèses

Étude : Une abdominoplastie peut être subie par les patients obèses

17 juin 2019 0 Par Makrem

Les principaux cabinets de chirurgie esthétique en Tunisie proposent un large éventail d’intervention de chirurgie esthétique afin d’aider les hommes et les femmes à se distinguer. La chirurgie abdominale ou l’abdominoplastie est une option populaire. L’opération aide à améliorer le contour abdominal en éliminant les excès de graisse, de peau et, dans la plupart des cas, en restaurant les muscles affaiblis ou séparés.

Une personne physiquement saine et ayant un poids stable est généralement considérée comme un bon candidat pour une abdominoplastie. L’abdominoplastie chez les patients obèses est considérée comme risquée car on craignait que les patients obèses présentent un risque plus élevé de complications après cette chirurgie esthetique. Cependant, une étude publiée par le journal médical officiel de l’American Society of Plastic Surgeons (ASPS), indique qu’une chirurgie de « abdominoplastie », avec ou sans liposuccion simultanée, peut être réalisée en toute sécurité chez les patients obèses, sans augmentation des complications par rapport aux patients non obèses.

L’étude comprenait 82 patients, dont 21 patients obèses sur la base d’un indice de masse corporelle (IMC) moyen de 35 kg par mètre carré (kg / m2) et les 62 patients restants classés comme non obèses. Les patients ont subi une plastie abdominale sur une période de sept ans. Les taux de complication de ces patients ont été comparés à une durée moyenne de suivi proche d’un an. Pour la plupart des patients des deux groupes, la plastie abdominale était associée à une liposuccion pour perdre la graisse du ventre. Ils ont constaté que les facteurs de risque des patients étaient similaires d’un groupe à l’autre et qu’aucun patient de l’un ou l’autre groupe n’avait développé de problèmes de caillots sanguins, une complication plus grave.

Cependant, si l’abdominoplastie considère que les taux de complications sont plus élevés chez les patients obèses, c’est parce que, l’augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC) augmente le taux d’infection de la plaie, puis augmente la déhiscence de la plaie et la formation de cicatrices laides après une chirurgie abdominale et une correction du contour du corps et aussi beaucoup d’autres chirurgies esthétiques et plastiques. Le but de cette étude était de déterminer l’effet de l’IMC sur le résultat d’une plastie abdominale.

L’étude conclut que ces résultats aident à clarifier les risques et les avantages de la plastie abdominale chez les patients ayant subi une chirurgie non bariatrique et présentant un IMC de l’ordre de l’obésité. Laurence Glickman, MD, membre de l’ASPS et coauteurs, a conclu : « Les résultats de notre étude suggèrent que les patients dont l’IMC est supérieur à 30 ne devraient pas être considérés comme une contre-indication stricte à la plastie abdominale.”

Cependant, les chercheurs soulignent que les décisions relatives à la chirurgie de plastie abdominale doivent tenir compte des facteurs de risque du patient et non pas uniquement de l’IMC. Les chirurgiens plasticiens doivent évaluer les considérations individuelles des patients et les informer des risques préopératoires potentiels liés à l’intervention. Ils ont également insisté sur l’importance de discuter d’objectifs postopératoires réalistes avec des patients envisageant une plastie abdominale.

Une abdominoplastie en Tunisie est plus qu’une intervention esthétique, car elle peut améliorer les maux de dos et l’incontinence urinaire, les deux plaintes physiques les plus courantes chez les femmes après le travail et l’accouchement. En fait, cette chirurgie esthétique est un élément clé d’une « transformation de maman », une série d’intervention conçues pour restaurer la forme du corps d’une femme après l’accouchement.