Connaissez-vous bien le rooibos ou thé rouge ?

Connaissez-vous bien le rooibos ou thé rouge ?

20 janvier 2021 0 Par DG

Le terme rooibos vient de l’expression anglaise « red bush » qui signifie buisson rouge. Il puise ses origines en Afrique du Sud, dans la région la plus méridionale du continent africain. C’est une de tisane sans caféine qui, comme son nom l’indique, est de couleur rouge. Il ne s’agit donc pas de thé à proprement parler puisque le rooibos ne vient pas du théier mais d’une toute autre plante ressemblant à un buisson.

L’histoire du rooibos

Devenu très populaire dans le monde entier, le rooibos a une histoire vivante à connaître impérativement si vous aimez cette boisson chaude rougeâtre. En 1652, la Compagnie néerlandaise des Indes orientales a établi un centre de rafraîchissement au cap de Bonne-Espérance pour les marins qui empruntaient les routes commerciales entre l’Europe et l’Asie, et avec cela la culture de la consommation de thé a également été établie. Lorsque les premiers colons se sont installés à Cederberg, en Afrique du Sud, ils ont emporté avec eux leur culture de savourer une bonne tasse de thé. Au cours de leurs explorations, ils sont tombés sur l’Aspalathus linearis, une plante aux feuilles fines en forme d’aiguilles. Ils décident alors de récolter des feuilles et des tiges pour préparer une tisane. Les Sud-Africains, quant à eux, utilisent l’infusion de rooibos depuis des siècles pour soulager différents maux.

La plante n’a poussé que dans cette région et les tentatives de la cultiver dans d’autres régions ont échoué. À l’époque, ils utilisaient des haches pour couper les feuilles et les tiges des plantes. Par la suite, les feuilles ont été écrasées avec des maillets et laissées en tas pour fermenter. Une fois le processus de germination terminé, le rooibos a été étalé sous le chaud soleil africain pour sécher, conduisant au changement de couleur, du vert au rouge. Le processus de fabrication du thé rooibos reste sensiblement le même, mais le processus est maintenant plus mécanisé et raffiné. L’exportation du rooibos a commencé quelques années plus tard.

Pourquoi le rooibos a eu autant de succès ?

Le goût du rooibos est très différent du goût du thé chinois que tout le monde connaissait déjà à l’époque. Il a une saveur de noisette plus sucrée par rapport à son homologue. Surtout, il a l’avantage de ne pas contenir de caféine. Le rooibos était également beaucoup moins cher que le thé importé de Chine, ce qui a augmenté considérablement la demande. Cette demande a été remarquée, en 1904, par Benjamin Ginsberg, un immigrant russe. Il était déjà un pionnier dans le domaine et il a identifié le potentiel de commercialisation de ce thé. Il a acheté du rooibos aux agriculteurs locaux et l’a vendu à la Russie. Issu d’une famille qui travaillait dans l’industrie du thé dans son pays d’origine, Benjamin avait tout le savoir-faire nécessaire pour répandre l’existence de cette tisane aux multiples vertus. Grâce à lui, le thé a atteint la Russie et l’Europe et sa popularité n’a cessé de croître.

Les bienfaits du rooibos

Grâce à l’absence de caféine, à son goût et à sa texture unique, le rooibos constitue une alternative très saine au thé classique. Il a une forte teneur en minéraux naturels tels que le calcium, le potassium, le cuivre, le manganèse et le zinc. Les bienfaits du thé rouge ont été d’abord remarqués par une maman qui a affirmé que la tisane atténuait remarquablement les allergies de son bébé. De là, les nombreux avantages pour la santé ont été étudiés et identifiés. Il a été démontré que le rooibos contribue à la santé cardiaque en abaissant la tension artérielle, en favorisant la circulation et en réduisant le taux du mauvais cholestérol, tout en maintenant celui du bon cholestérol dans le sang. Par ailleurs, il regorge d’antioxydants qui préviennent le développement des cellules cancéreuses. Il a aussi des effets très bénéfiques pour les diabétiques.