Certificat urbanisme: tous les conseils de Jean Francois Charpenet

Certificat urbanisme: tous les conseils de Jean Francois Charpenet

27 août 2019 0 Par Makrem

Si vous avez un projet de construction ou d’aménagement, il faut que vous ayez en votre possession un certificat urbanisme. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, avoir ce certificat vous permettra de connaître les dispositions nécessaires liées à l’urbanisme et qui sont applicables sur terrain.Voici les conseils du spécialiste Jean Francois Charpenet.

Zoom sur l’urbanisme Marseille

L’aménagement urbain de la ville de Marseille devient le centre de toutes les conversations actuellement. En effet, l’urbanisme Marseille doit être réinventé à cause des contraintes actuelles. Marseille est réputée pour être la relation entre les villes et les périphéries. C’est pour cela qu’elle n’a pas sa propre identité. Compte tenu de tous ces travaux d’urbanisation qui attendent Marseille, le certificat d’urbanisme devient essentiel pour bien harmoniser la ville. L’urbanisme Marseille va être grandement amélioré d’ici les 5 prochaines années à venir.

Certificat urbanisme: qu’est-ce que c’est ?

Le certificat est considéré comme une procédure d’information, qui vise à savoir les agencements urbains actuels. Sa demande doit se faire auprès de la mairie la plus proche de votre projet de construction. Selon Émilie Rannou : « Le certificat urbanisme est un acte administratif à des fins informatives et qui est délivré gratuitement. » C’est par le biais de ce certificat que vous serez en connaissance de cause des différentes règles de l’urbanisme, des droits et des obligations diverses. Toutefois, il est bon à savoir que ce certificat ne remplace en aucun cas le permis de construire.

Formation urbanisme : les différences selon Jean Francois Charpenet

Selon Jean Francois Charpenet, l’urbaniste a pour rôle principal de coordonner les différents professionnels qui interviennent dans la construction. En effet, grâce à son expertise multiple, il a la compétence d’orchestrer une grande équipe. Outre cela, il a aussi pour attribution d’avoir une vision globale en amont et en aval de chaque projet d’urbanisation, pour bien harmoniser chaque élément contribuant à la réorganisation d’une ville par exemple. Il collecte alors toutes les informations nécessaires pour une prise de décision efficace de ses autres collaborateurs. Le travail des architectes dépend de l’urbaniste. En effet, ce dernier met en place un plan de travail soigné avant que l’architecte le construise. Le travail de ces 2 spécialistes est alors interdépendant.

Plusieurs formations sont dispensées pour ceux qui souhaitent percer dans ce métier. Pour devenir urbaniste, il faut suivre une formation dans des écoles d’architecture agrémentées de spécialisations en urbanisme. Toutefois, il existe également un cursus universitaire de niveau master ou doctorat. En niveau bac+3 ; une formation urbanisme en licence pro aménagement du territoire et urbanisme peut se faire. De même pour une licence géographie et aménagement. Pour le cas du niveau bac+5, la formation urbanisme se décline en master pro ; en diplôme d’école d’ingéniorat ; en master droit de l’environnement ou en master spécialisé dans le management urbain.

“Pour devenir un urbaniste par l’État, vous devriez faire un concours pour être recruté.” souligne Jean Francois Charpenet. Vous serez alors amené à choisir entre deux options. D’une part, il y a l’urbanisme et l’aménagement. D’autre part, vous aurez la possibilité d’exercer dans le patrimoine architectural urbain et paysage.

Le certificat d’information

Le certificat d’information vise à informer les constructeurs des règles d’urbanisme sur terrain, que ce soit le plan local à adopter ; les taxes liées au terrain ; ou l’existence des servitudes publiques.

Le certificat opérationnel

Le certificat opérationnel, quant à lui, est utile dans le cas où vous allez réaliser votre projet sur un terrain dans les jours à venir. Il vous informera des listes d’équipements publics utiles desservant le terrain et la possibilité d’utiliser ce terrain même.